Les maths sur le bout de la langue

Pour Stella Baruk, selon le Monde, l’échec en maths n’existe pas. Ou plutôt l’échec n’est pas l’échec de l’enfant, mais l’échec de l’enseignant. Voire de l’enseignement. « Cessons de dire que les élèves sont en difficulté, examinons plutôt ce qui les a mis en difficulté! » Une approche à contre-courant qui a fait grincer des dents, mais…