Quand la société impose ses diktats… [Mini-Debriefing]

Lorsqu’on devient parent, surtout la première fois, on a le désir et  la volonté de donner ce qu’il y a de meilleur à nos enfants et ce afin qu’ils soient équilibrés, bien dans leurs baskets, heureux et surtout dans « la norme »… Dès les prémisses de la grossesse, ces questions de normalité interviennent chez tous les parents en devenir, ceux-ci s’inquiétant de savoir dans quels délais ils auront la confirmation que tout va bien, que le bébé est « normal », que la clarté nucale est bonne… On parle ensuite chez la femme enceinte de prise de poids moyenne pour être dans les normes. Puis viennent les évaluations du poids de l’enfant à venir qui bien souvent s’accompagnent d’un qualificatif  de taille, petit ou gros bébé… Tous ces critères, chacun répondant à des « valeurs normales » viennent bien souvent perturber l’équilibre et le bien être de la femme enceinte qui se retrouve à chaque fois en situation d’examen, redoutant de ne pas correspondre aux attentes des médecins face à elle. J’en ai moi même fait les frais tout au long de mon suivi de grossesse à chaque passage sur la balance… Je me rendais chaque fois malade à l’idée de devoir être confrontée à ma prise de poids excessive défiant toutes les règles de normalité… Et dans ces moments là, j’enviais la force de caractère de ces rares personnes qui assume leur différence sans culpabilité. Nous sommes pour la plupart obnubilé par la normalité pour soi (image du corps, niveau intellectuel, vie sociale…), alors quand vient le moment de donner la vie et de la faire grandir, cette question de faire de nos progénitures des personnes normales est encore plus présente…

Mais, au fait, qu’est-ce qu’une Norme ?

Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. […] Tout ce qui entre dans une norme est considéré comme « normal », alors que ce qui en sort est « anormal ». Ces termes peuvent sous-entendre ou non des jugements de valeur. (Source : Wikipédia)

Alors peut-on vraiment considérer qu’il existe des critères d’évaluation de la normalité, si ceux-ci peuvent laisser intervenir un jugement de valeur. A en croire l’extrait choisi par Sauterelle Box, oui, il existe des critères d’évolution psychomotrice qui permettent de situer le développement « normal » de nos enfants. Mais cette dernière nous rappelle qu’il ne s’agit là que de bases : en matière d’évolution seul l’enfant est maître !!!

Parallèlement, et sans concertation, Vaallos arrive aux mêmes conclusions que Sauterelle Box en nous faisant découvrir un extrait quelque peu déroutant quand on sait à quelle époque il a été écrit… Je ne vous en dis pas plus et je vous laisse découvrir son post qui s’élève contre les stéréotypes d’une société qui tend à ne promouvoir qu’UNE seule méthode d’éducation…

Dans un autre registre, d’actualité cette semaine, FloLasouricette s’interroge sur le bien-fondé des évaluations en milieu scolaire, à l’origine de bons nombres de malaises au sein de l’éducation nationale. La lecture de cet article très détaillé m’amène à la réflexion suivante : à trop vouloir mettre nos enfants dans des « boîtes », j’entends par là, les classer dans des catégories prédéfinies, « normées », ne les guidons nous pas vers une voie qui n’est pas forcément la leur. Par exemple, à force de répéter sans arrêt à son enfant : « tu es bête, tu es bête… », ce dernier ne cherche plus à contredire ses parents et se comporte comme tel, comme pour satisfaire « la volonté » de ses parents qui ont tôt fait de qualifier certains comportements comme étant bêtes sans essayer d’en comprendre la cause, au détriment de l’enfant qui s’essouffle et abandonne ses efforts, préférant se contenter du peu qui correspond à sa catégorie… Cette volonté de vouloir à tout pris appartenir à une catégorie de personnes pour entrer dans les « normes » représente un réel danger en freinant divers aspects de la personnalité des enfants qui s’autocensure inconsciemment…

Et je voudrais enfin terminer ce mini-débriefing par le questionnement de MmeFaust, qui évoque l’acceptation de la différence, lorsque son enfant ne rentre pas dans le moule de la normalité. Une participation touchante, poignante qui je pense peut nous remettre en question, nous parents, tous autant que nous sommes.

Reste à savoir dans quel mesure peut-on considérer que les frontières du « normal » sont franchies et s’il existe réellement de telles frontières…

@lly02

Vous pouvez me retrouver sur mon blog personnel : Poupouce, Doudou and Co…

4 réflexions sur “Quand la société impose ses diktats… [Mini-Debriefing]

  1. Merci et BRAVO pour ce premier débrief!!! Tu t’en es sortie comme une chef!!! J’espère que l’exercice a été plaisant pour toi, nous en tout cas on s’est régalées!!!
    J’ai dans l’idée que je ne vais encore pas manquer de boulot cet aprèm!!

  2. Pingback: Semaine 14: Le débriefing de Mme Déjantée « Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: Quand Maternité rime avec Respect… « Les Vendredis Intellos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.