Les mots magiques

Pour un petit d’homme, les mots constituent les étoiles, les phrases dessinent les constellations, et les idées façonnent les sentiments et les actions.

Boris Cyrulnik Les nourritures affectives

 

Depuis le jour où bébé naît, nous n’avons de cesse, nous parents, de nous émerveiller au fil de leur développement. Un rien nous fait briller les yeux, nous sommes fiers de nos bouts de chou quand ils font le truc qu’ils ne faisaient pas il y a encore cinq minutes, même si cela peut paraître anodin d’un regard extérieur, regard nous considérant limite cul-cul la praline de nous extasier pour si peu.

Pour ma part, j’assume totalement mon émerveillement quotidien, et si l’on considère le nombre incroyable d’acquisitions que les bébés font en si peu de temps, je pense pouvoir dire qu’on a de quoi s’émerveiller!!

Une des grandes acquisitions dont j’ai eu envie de parler aujourd’hui, c’est le langage! Ma puce étant en plein dans une explosion de son acquisition de vocabulaire, ou plutôt devrais-je dire de restitution verbale de ce qu’elle engrange depuis des mois, et plus encore maintenant qu’elle demande sans arrêt de désigner tout ce qui l’entoure. Voilà, j’avoue, je suis souvent scotchée, et ce n’est que le début!

 

Vous allez dire qu’il m’en faut peu, mais c’est tout de même absolument fascinant cet apprentissage! Et voilà que je tombe sur un bouquin qui parle justement de ça! Je ne pouvais pas passer à côté. J’ai donc commencé à lire « Mon bébé parle bien », un livre signé Edwige Antier, vous savez, la pédiatre qu’on voyait partout à la télévision à une époque (la quatrième de couverture signale que la dame est pédiatre depuis 20 ans, et je me souviens l’avoir beaucoup vu à la télé mais pas depuis bien longtemps, mince je me fais vieille, et une bougie se rapproche dangereusement dans les jours à venir… pardon je m’égare!)

Bon alors, j’évoque dans mon titre les mots, mais cette histoire c’est une histoire de communication, une histoire de langage, et elle commence bien avant que bébé ne paraisse, parce que bébé in utero est capable d’entendre entre le 4ème ou 5ème mois de grossesse! Dès lors on peut communiquer avec lui, il perçoit les sons extérieurs (la voix de sa maman par exemple) et intérieurs (doit y en avoir des bruits là dedans)!

Et le nouveau-né du coup, il connaît bien la voix de sa maman, et des expériences ont été menées pour le démontrer.

Mais alors, comment ça marche, la communication mère-enfant? Innée ou pas? Il semblerait bien que oui, nous serions nous humains« génétiquement programmés pour percevoir les signaux de communication de notre espèce ».

« Dès sa naissance, bébé interagit avec le comportement de sa mère. Au début, il fixe souvent sa bouche, surtout quand elle lui parle; puis ce sont les yeux qui retiennent son attention. Ainsi naissent les conduites de réciprocité qui participent à l’attachement… »

« Dès les premières semaines, le nouveau-né s’imprègne du bain langagier qui sera le fondement de sa culture »

Vient alors la grande question, comment doit-on lui parler à bébé? Non parce que vous avez sans aucun doute constaté que nous prenons un ton particulier, utilisons un « parler bébé » quand nous nous adressons à eux, et ce langage là on en dit bien du mal…

Mais l’auteur se veut rassurante en ce qui nous concerne, d’instinct les mamans utilisent une voix plus aigüe, des mots doux et gentils à l’attention de bébé pour capter son attention, et les observations scientifiques permettent de dire que « le nouveau-né est génétiquement programmé pour préférer ce ton et savoir que sa mère s’adresse à lui »!

Elle ajoute qu’il se crée un langage maternel lorsque la maman répond aux babillages de bébé en babillant elle aussi, rien à voir avec ce que les gens appellent de la « gagatisation », il s’établit là un vrai contact affectif qui va aider bébé à porter son attention sur le langage. Chez les anglo-saxons, on parle pour désigner cette« langue câline » de « motherese », oui eux ils ont un mot pour désigner le langage de maman et bébé!!

Et grâce à ce « baby-talk », le nouveau né entre en communication avec nous!

Vous voyez ces instants délicieux où bébé dans un moment de calme, babille tout sourire et que vous béates d’admiration pour lui vous faites de même ayant droit à un magnifique sourire parce que vous avez répondu, cette extase réciproque c’est la première approche du langage!!

Et bébé va continuer dans sa quête du langage, il va au fur et à mesure tester ses capacités vocales, interpeller par les gestes et la voix tout en assimilant les réactions de ses parents, gestuelles mais aussi verbales.

Viendra alors le temps du premier mot… Enfin premier mot, premières syllabes, et là l’extase est incroyable!! Alors évidemment c’est un travail de longue haleine le langage, et ce n’est pas dès sa première tentative que des mots clairs et distincts vont sortir, et pourtant un rien nous transcende, et Edwige nous dit de

ne surtout pas avoir peur d’être ridicule avec bébé. C’est votre enthousiasme qui lui donne envie de faire des prouesses linguistiques, et les mamans perçoivent très vite à quel point leur bébé se tend vers elle lorsqu’il fait ses premières recherches de sons. Ainsi peut-on dire que le langage (c’est-à-dire la perception des sons signifiants) commence dès la naissance, et la parole dès l’âge de deux mois.

Il y a un chapitre très intéressant dans ce début de livre, qui s’appelle le calendrier du langage, et j’aime que ce soit présenté en insistant sur le bémol de la grande variabilité des enfants, il n’y a rien d’anormal à ce que nos bébés ne collent pas aux schémas, juste chaque bébé est différent, avec des environnements différents! Mais elle nous montre que depuis la naissance jusqu’à 3 ans il se passe chez nos bébés des étapes incroyables, ça bouillonne dans le cerveau de bébé!

Très attentif à ce qui l’entoure à la naissance, bébé roucoulera puis commencera à le faire en menant une conversation avec ses parents attentifs à la réponse qu’on lui fait, le rire et le sourire s’ajoutent et il passera à des vocalises reproduisant de mieux en mieux les sons, jusqu’à avoir au bout des lèvres des syllabes qui le conduiront à dire des mots magiques…

Vous savez ces syllabes du genre, pa, ma qu’il aime à répéter parce qu’il les maîtrise, mais aussi et surtout parce qu’il voit notre réaction si enthousiaste (« il a dit papa il a dit papa!!! »), ce qui lui permet de comprendre que se cache là un sens, lorsqu’il prononce cela, maman vient, papa vient…Voilà comment bébé va dire ses premiers mots, pas forcément papa ou maman d’ailleurs (oui oui les papas si vous passez par là, force est de constater que c’est votre nom qu’ils sortent souvent en premier, et j’en profite pour vous dire que moi ça me fait chaud au cœur parce que pour bébé papa est important, et pour ma puce qui a dit papa avant maman j’ai juste été très heureuse pour elle et lui que ça tombe comme ça, puis excitée comme une puce quand mon tour est venu juste après!!!)

Il va progressivement comprendre le sens des mots, mélanger des syllabes, désigner des objets pour que nous les nommions et enregistrer toutes ces données, puis commencer à parler, comprendre des consignes simples et à notre grande surprise les exécuter…tout ça menant à une grande explosion vers 2 ans où il apprend un mot par heure et va laisser de côté son jargon (absolument maîtrisé par maman et papa mais pas toujours des autres :p) pour devenir dans les mois qui suivent un grand bavard et parler couramment vers 3ans.

Bon j’ai déjà fait super long donc je vais arrêter là,  mais ce livre est passionnant, et je vais continuer ma lecture pour pouvoir vous en parler de nouveau, il y a matière ! Après nous avoir parlé du développement du langage chez bébé, elle aborde l’influence de l’environnement (parents, grands-parents, mode de garde), les troubles du langage, ou encore l’épineux sujet de la télévision et des multimédias …

J’ajoute juste une remarque : l’auteure évoque beaucoup la relation bébé/maman dans ce que j’ai lu, mais le papa n’est en rien mis de côté, je l’ai crains en commençant la lecture mais non il est bien là, on parle même plus loin plus précisément de son rôle, ahhh je préfère ça !

Chocophile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.